Les enjeux du travail à distance


Depuis toujours, les entreprises s’évertuent à chercher des solutions pour être toujours plus rentables et rester compétitives.

« Un employé heureux est un employé productif »*. Cet adage en a emmené plus d’un à imaginer divers concepts de rentabilité. En passant par la semaine de quatre (4) jours jusqu’aux services de garderie en milieu de travail, les entreprises ont joué d’ingéniosité pour favoriser un équilibre entre le confort de l’employé et un rendement toujours plus élevé. Pourtant, aucune de ces méthodes ne s’est généralisée.

Finalement, après plusieurs années de recherche et grâce à l’arrivé des nouvelles technologies de l’information et de communication (NTIC), une solution concrète est apparue: « Le travail à distance ». Que cela soit pour la décentralisation des ressources humaines, un commerce en ligne ou pour poursuivre ses études sans se déplacer, tout le monde semble y trouver son compte en travaillant à distance.

Mais cette nouvelle méthode de travail est-elle la panacée ? Quels sont les enjeux reliés au travail à distance ? Quels sont les obstacles à éviter afin d’atteindre l’objectif de rentabilité souhaité ? Plus important encore, où cela nous mènera-t-il ?

Voilà quelques-un des points que nous tenterons de discuter dans ce blogue durant les prochaines semaines dans le cadre du cour « Systèmes et technologies de l’information » de l’université Laval pour la session Hiver 2010.

Notre équipe, composé de Félix Frenette, Marie-Josée Létourneau, Marie-Hélène Taillon, Simon-Michael Tye-Giguère et Patrice Villeneuve, s’efforceront de rendre ce sujet aussi instructif qu’intéressant. Nous nous ferons un point d’honneur à répondre à vos commentaires et questions dans la mesure du possible et vous demandons, à vous lecteurs, votre coopération afin de faire de ce blogue une réussite.

Sources:
LA RECONNAISSANCE AU TRAVAIL, Par Richard Thibodeau. [En ligne] Page consultée le 27 janvier 2010.
Il était une fois des employés heureux…, Par Jean-François Ferland. [En ligne] Page consultée le 27 janvier 2010.

Veuillez noter que dans ce blogue, le masculin est utilisé pour éviter d’alourdir le texte et n’a aucune autre connotation.

%d blogueurs aiment cette page :