L’innovation au cœur de la formation à distance


Aujourd’hui, on sait tous qu’il serait très réaliste, et même fortement envisageable, d’entreprendre une formation d’étude à distance. L’innovation qui découle de ces technologies ouvre aujourd’hui des portes aux institutions académiques pour développer des nouvelles solutions pratiques et intéressantes pour les étudiants et les travailleurs voulant entreprendre une formation professionnelle. Si ces technologies à distances sont aussi disponibles que jamais dans nos écoles, nos bureaux et nos vies, tel n’est souvent pas le cas de tous les pays dans le monde où la technologie est souvent très limitée.

Il n’est pas non plus nécessaire de voyager très loin pour constater ces innovations dans la formation à distance, mais façon de parler . En effet, ici même à Québec, l’université Laval est devenue aujourd’hui pionnière dans la formation académique à distance offrant des possibilités hors du commun depuis 2009. Grâce aux fonds et subventions du gouvernement canadien, une première au canada dans la faculté d’informatique et de génie logiciel de l’université a eu lieu : la mise en œuvre du premier programme de baccalauréat complet de niveau universitaire entièrement à distance est lancée. Une grande première. C’est aussi un grand pas dans le développement des modes de diffusion de l’information, mais aussi surtout une grande lancée dans l’innovation sociale et interculturelle : les étudiants éloignés peuvent aussi avoir accès à ce type de cheminement, comme entre autre les étudiants résidents à l’extérieur du Canada. Ce n’est donc pas une approche « conventionnelles » car des étudiants d’ici peuvent assister aux cours à distance, mais aussi des élèves du continent Africain, venant entre autre du Bénin, Malin, du Niger, de la Mauritanie, peuvent assister et obtenir un diplôme à complètement à distance!

C’est bien sur un exemple intéressant parmi d’autres, car la formation à distance est devenue une avenue de plus en plus exploitée par les milieux académiques. Il est d’usage maintenant que des universités offrent et déploient graduellement des programmes de formations à distance, au Canada et ses environs. On note entre autre des universités connues comme l’université de Concordia, Simon Fraser, Waterloo qui ont fait le saut aux méthodes de formations à distance et offrent déjà une panoplie de cours à distance. Cela s’en va bien sur sans limitations technologiques ou financières d’aucune façon, car les services sont rendus beaucoup plus accessibles et abordables qu’avant. C’est donc pour ces raisons qu’il est facile de croire que l’innovation des technologies à distance est une réalité émergente qui brise tranquillement les limites géographiques et sociales dans la formation académique, et qu’elle procure dorénavant des avantages non négligeables et recherchés. Je crois moi-même, qu’on devrait mettre de plus en plus d’emphase et d’énergie sur ces modes de diffusions et d’enseignement dans les écoles de demain.

Félix Frenette, 5 Avril 2010

Sources:
Bureau international de l’université Laval, Une empreinte durable dans le monde. [En ligne]. Page consultée le 1 avril 2010.

Broadcast Live, College & university offering distance education. [En ligne]. Page consultée le 1 avril 2010.

Emagister, Recherche de la formation continue.[En ligne]. Page consultée le 1 avril 2010.

Images : www.expat.org

4 commentaires

  1. samirezgui said,

    13 avril, 2010 à 9:38

    Bonjour,
    C’est en effet plutôt réaliste d’obtenir une diplômassions a distance de nos jours, ceci étant dit, je me doute de l’impact que ces genre d’études peut avoir pour préparer convenablement les étudiants au milieu du travail, ni comment ce genre de procédé peut engendrer des professionnels hautement qualifiés. Discuter d’opinions fiscales complexes, d’anatomie, de thermo-dynamique au téléphone…
    Je trouve cela comme un outil d’accompagnement idéal pour des professionnels en recherche de diplomation et trop pris par leurs obligations familiales ou professionnelles, le marché est vaste et encore peu exploité au Québec, alors l’U Laval a tout a gagner en tablant la dessus…

    • 13 avril, 2010 à 4:26

      D’autant plus que les technologies évoluant rapidement, certaines classes virtuelles nous font presque croire que nous y somme avec la vidéo et la possibilité de poser une question en temps réelle devant toute la classe.

  2. 13 avril, 2010 à 8:07

    Certaines formations dans des domaines ne pourront jamais être virtualisées par contre. Le contact humain reste primordial dans la vie de tous les jours! J’aurais peur de me sentir isolée si je suivais une formation entièrement à distance.

  3. 14 avril, 2010 à 8:01

    Je pense que la formation à distance doit-être seulement une solution de rechange, car il est vraiment important d’avoir un contact humain pour la compréhensiom, mais aussi pour l’aspect relationel. Je suis d’accord avec les propos de Jessis-Anne.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :